Sécheresse : quelles solutions durables ?

Sécheresse : quelles solutions durables ?

Ce printemps, la pluie s’est faite discrète. Un peu trop même.

Voilà, une phrase qu’on ne s’image pas dire tous les jours. Il n’y a rien à faire, le soleil est bien plus agréable que la pluie. Mais un certain équilibre est essentiel pour l’agriculture, les jardins ou encore plus important nos nappes phréatiques.

Réchauffement climatique : des printemps toujours plus secs

Ces dernières années, les printemps ont été plus ensoleillés et plus secs. Des précipitations de moins en moins fortes qui finissent par poser problèmes.

Au mois de mars 2022, l’IRM a relevé plus de 227 heures d’ensoleillements pour 2.2mm de précipitations. Des chiffres record pour la Belgique.

Les cultures s’assèchent, les récoltes sont de plus en plus pauvres et l’utilisation de l’eau se fait de plus en plus grande pour contrer ce phénomène.

Le manque de pluie pose problème et ouvre des questions sur notre consommation d’eau.

Sécheresse : consommer moins et mieux l’eau potable

Ces épisodes nous rappellent que l’eau sera l’un des premiers manquements sur notre terre. Cette ressource ne se nomme pas “l’or bleu” pour rien.

Si la terre recouvre les 3/4 de notre planète, seul 2% représente de l’eau douce que l’on peut utiliser et rendre potable. Le reste est composé d’eau saline.

Il est alors temps de penser à mieux protéger nos ressources et d’optimiser l’eau de pluie dans nos habitations.

Réduire sa consommation d’eau

Pour réduire la consommation d’eau, les actes qui ont de l’impact doivent venir d’abord de notre comportement.

En effet, en se posant chaque jour les bonnes questions, on peut déjà réduire considérablement notre consommation d’eau.

  • Prendre une douche au lieu d’un bain.
  • Nettoyer sa terrasse à l’eau de pluie ou lieu d’un nettoyeur haute pression.
  • Remplir une piscine.
  • Couper l’eau lorsque l’on se brosse les dents

Des petits efforts à réaliser au quotidien, il en existe plein. Certains sont faciles à mettre en place et ce dès aujourd’hui ! Alors on s’y met ?

La récupération d’eau de pluie : un atout économique et écologique

Dans les bonnes pratiques à mettre en place, il y a aussi l’installation d’un système de récupération d’eau de pluie. Ce système est devenu obligatoire pour les nouvelles constructions dans de nombreuses communes wallonnes et bruxelloises. Un investissement qui peut s’avérer rentable en 7 ans et qui possède de nombreux avantages.

Un système de récupération d’eau de pluie permet d’optimiser l’utilisation l’eau de pluie dans une habitation. En collectant et en filtrant l’eau de pluie, cette dernière peut être utilisée pour alimenter les chasses d’eau des toilettes, l’eau du lave-linge, le robinet du jardin ou encore la douche. Une économie considérable sur la facture d’eau de pluie mais également sur son empreinte écologique.

En effet en valorisant l’eau de pluie, on utilise moins d’eau potable et on décharge un peu de pression sur les nappes phréatiques comme les systèmes d’assainissement. En devenant plus autonome du système, on réalise des économies.

On remarque assez rapidement que l’eau de pluie peut combler aisément une majorité des tâches quotidiennes qui nécessite de l’eau.

Aujourd’hui, avec des épisodes de sècheresse de plus en plus fréquent, il convient d’opter pour des cuves d’au minimum 10.000l pour ne pas tomber à court d’eau en période de sécheresse et ainsi ne pas forcer sur les réserves d’eau naturelles.

L’eau, une ressource essentielle à préserver ! Alors, trouvons des solutions ensemble pour un avenir plus durable pour nous et les générations futures.